Rassemblement Bruxellois pour le Droit à l’Habitat
Article 23 de la Constitution belge : « Chacun a le droit de mener une vie conforme
à la dignité humaine. Ce droit comprend le droit à un logement décent. »
Site de l’association sans but lucratif de défense du droit à l’habitat à Bruxelles.

Mieux connaitre les problèmes de pauvreté et de mal-logement à Bruxelles, pour mieux les combattre !

Dans le budget des ménages, le paiement du loyer et des charges représente la dépense la plus élevée. Pour les Bruxellois les plus pauvres, les coûts du logement peuvent absorber jusqu’à 60%, voire 70% de leur budget mensuel. Ces dépenses contraintes impliquent de louer souvent trop cher ou de se rabattre sur des logements de mauvaise qualité, sous peine de se retrouver à la rue.

Dans ce contexte difficile, le Rassemblement Bruxellois pour le Droit à l’Habitat (RBDH asbl) a soulevé deux questions essentielles : que représente exactement le coût du logement dans le budget des ménages à l’échelle de la Région ? Pour qui et combien de ménages est-il intenable ?

Le constat est effarant : Bruxelles ne dispose pas d’une connaissance globale et précise ; ni sur les revenus des Bruxellois, ni sur leurs loyers, ni enfin sur les situations de pauvreté générées ou renforcées par le logement. C’est ce qui ressort de la dernière publication du RBDH.

En cause notamment, la qualité et la fiabilité des enquêtes [1] et des données administratives [2] qui touchent à la pauvreté, au parc locatif privé, aux questions d’accessibilité financière des logements, aux conditions de vie des occupants… Les sources aujourd’hui disponibles partagent une faiblesse majeure : elles ne prennent pas suffisamment en compte les ménages les plus précaires. Mais ce n’est pas la seule.

Quelques exemples de failles décelées dans les sources disponibles :

• Les ménages pauvres sont très mal représentés dans les analyses statistiques et les enquêtes, quand ils n’en sont pas totalement exclus. Par exemple, la distribution des revenus élaborée via la fiscalité, c’est-à-dire via les informations contenues dans les déclarations d’impôts, ne tient pas compte des bénéficiaires du revenu d’intégration, soit plusieurs milliers de ménages précarisés à Bruxelles. Les enquêtes, basées pour la plupart sur les données du Registre National, excluent de fait les sans-abri, les sans-papiers, les personnes qui séjournent en institution… Or, on sait que les problématiques de pauvreté sont exacerbées à Bruxelles.

• Les enquêtes menées au niveau national ou européen, comme celles qui touchent à la mesure de la pauvreté par exemple, accordent une place trop limitée à notre Région et gomment de ce fait ses spécificités. Par ailleurs, le nombre de personnes interrogées à Bruxelles (taille des échantillons) est trop faible pour en tirer des conclusions pertinentes à l’échelle régionale.

• Les données sur les loyers fournies par l’Observatoire des Loyers et les plus fréquemment utilisées ne permettent pas de connaître les prix moyens auxquels se louent aujourd’hui les logements vacants. Or, cette information est essentielle pour approcher la question de l’accessibilité financière des logements ici et maintenant.

Focus : prix d’un logement deux chambres à Schaerbeek :

Si on se base sur les chiffres de l’Observatoire des Loyers 2013, le prix moyen est estimé à 662€. Mais l’Observatoire tient compte, dans son enquête, de tous les logements, quelle que soit leur date de mise en location. Les logements nouvellement loués y sont peu représentés.

Le recensement en rue via affichette et Immoweb, bien que présentant aussi des limites, donnent, quant à eux, des informations sur les prix des logements les plus récents. Par affichette en rue, on atteint pour un deux chambres, un prix moyen de 858€. Via Immoweb, la moyenne se situe à 974€. Un gouffre !

Les propositions concrètes et réalistes du RBDH :

1. Mieux traiter les bases de données administratives : exploiter les données des baux enregistrés pour affiner la connaissance des loyers et mettre en relation les statistiques fiscales et la Banque Carrefour de la sécurité sociale pour élargir la connaissance des revenus ;

2. Améliorer la qualité des résultats produits par les enquêtes en augmentant la taille et la représentativité des échantillons mobilisés ;

3. Réaliser une enquête qualitative, en s’appuyant sur l’expertise des travailleurs sociaux et des ménages les plus précarisés, pour améliorer la connaissance des dynamiques de pauvreté et examiner la pertinence des politiques publiques.

Nous appelons le monde politique à s’engager pour une meilleure connaissance des difficultés des plus pauvres pour pouvoir au mieux les combattre. C’est un principe de bonne gouvernance !

Nous attendons maintenant de recevoir un signal : s’agit-il vraiment d’une priorité pour le monde politique ?

Une vidéo vaut mieux que 1000 mots !

Regardez la vidéo d’animation (1’15) du RBDH ici !

Dessins : Titom

Vidéo : Hypercut Productions

Plus d’infos ?

L’étude complète du RBDH à lire en format PDF : Article 23 # 59 – « Bruxelles ignore tout de ‘‘ses’’ locataires… Et surtout des plus pauvres ! »

Werner Van Mieghem
Coordinateur du RBDH
02.502.84.63

Ilham Bensaïd
Chargée de communication
0479.77.89.04
Plus d’infos ?

Portfolio

Notes

[1Les enquêtes examinées dans l’étude du RBDH sont essentiellement les enquêtes européennes ‘‘budget des ménages’’ et pauvreté (SILC) menées par le SPF Economie et les rapports de l’Observatoire des loyers.

[2Les données administratives examinées dans l’étude du RBDH sont essentiellement les données fiscales récoltées par le SPF Finances dans le cadre de l’impôt sur les personnes physiques (IPP).


Qui sommes-nous ?

L’asbl Rassemblement bruxellois pour le droit à l’habitat (RBDH) est un regroupement bilingue d’une cinquantaine d’associations qui, chacune sur leurs terrains, défendent le droit à l’habitat et œuvrent pour un accès à un logement de qualité à prix abordable.

Les orientations de travail du RBDH sont définies par les préoccupations de terrain relayées par les associations-membres. Le RBDH remplit plusieurs missions :

- Privilégier les échanges de pratiques

Le RBDH est un lieu d’échange, d’information et de réflexion sur l’habitat et le logement à Bruxelles. En tant que rassemblement, il cherche des solutions avec les associations actives dans le secteur et les pouvoirs publics.

- Soumettre des propositions concrètes et influencer les décisions

Des groupes de travail sont régulièrement constitués afin d’approfondir des problématiques spécifiques et de lutter contre les dysfonctionnements du marché bruxellois du logement. Les propositions qui en émanent servent ensuite à faire pression sur les responsables politiques et à être rendues publiques.

- Former les travailleurs sociaux

Le RBDH organise régulièrement des cycles de formations destinées aux travailleurs des associations membres, mais aussi d’autres institutions et associations.

- Rendre des avis et recommandations

Le RBDH fait partie du Conseil Consultatif du Logement, et de la Commission Régionale de Développement, les organes consultatifs de la Région de Bruxelles-Capitale sur les thèmes du logement et du développement urbain.

P.-S.

Les soutiens du RBDH

Le Rassemblement Bruxellois pour le Droit à l’Habitat est agréé par la Région de Bruxelles-Capitale en tant qu’association œuvrant à l’insertion par le logement et reçoit le soutien de la Communauté française, service de l’Éducation permanente.

Région de Bruxelles-Capitale, administration du logement

Communauté française, service de l’éducation permanente