Rassemblement Bruxellois pour le Droit à l’Habitat
Article 23 de la Constitution belge : « Chacun a le droit de mener une vie conforme
à la dignité humaine. Ce droit comprend le droit à un logement décent. »
Site de l’association sans but lucratif de défense du droit à l’habitat à Bruxelles.

La politique du logement annoncée par le nouveau Gouvernement bruxellois : trop peu sociale face à une crise du logement dramatique !

Le Rassemblement Bruxellois pour le Droit à l’Habitat (RBDH) a publié une analyse approfondie et critique des mesures (prévues et manquantes…) relatives à la politique du logement, annoncées par le nouveau Gouvernement bruxellois.

Notre conclusion est sans appel : les élus politiques ferment les yeux sur la réalité d’une crise du logement qui s’acharne sur les ménages à bas revenus.

Voici les trois raisons pour lesquelles le programme de travail en matière de logement de ce Gouvernement ne nous convainc pas :

1. Le RBDH espérait y trouver des engagements forts et des orientations précises. Or, force est de constater que l’accord, et en particulier le très court chapitre consacré au logement, manque de clarté, de mesures concrètes et d’objectifs chiffrés.
A titre d’exemple, le Gouvernement veut lancer la production de 3.900 logements sociaux, mais n’indique ni où ni comment tous ces logements seront produits plus rapidement.

2. Le Gouvernement actuel fait le choix d’aider davantage les ménages à revenus moyens élevés et annonce sans détour : « La région doit, sans tabou, développer une politique qui permet d’endiguer l’exode urbain des revenus moyens. » De cet objectif découlent des mesures en défaveur des ménages qui ont le plus besoin des aides publiques, comme par exemple :

● Le Gouvernement prévoit de laisser la main aux promoteurs privés pour de grands projets dans la zone du Canal et dans les 10 nouveaux quartiers identifiés. De toute évidence, la production de logements publics n’y sera donc pas prioritaire.

● Les conditions d’accès aux crédits hypothécaires du Fonds du Logement seront encore revues à la hausse.

3. Les mesures annoncées ne permettent pas d’intervenir fondamentalement sur la hausse des prix de vente et de location sur le marché privé.

● Pour une infime partie des 40.000 ménages inscrits sur les listes d’attente pour un logement social, le Gouvernement prévoit une « allocation-loyer encadrée », c’est-à-dire une nouvelle allocation-loyer limitée versée si et seulement si le propriétaire accepte de respecter des loyers de référence. Un tel système basé sur la bonne volonté des bailleurs risque d’avoir peu de succès.

● Le précompte immobilier sera majoré pour les multi-propriétaires. Le risque est grand que les bailleurs ne répercutent cette hausse sur les prix des loyers.

● Le bonus logement (déductibilité fiscale du crédit hypothécaire) sera maintenu, au moins jusqu’en 2017. Pourtant, il ne faut plus prouver l’inefficacité de cette mesure, qui coûte trop cher à la Région et n’intervient que trop tard dans le parcours acquisitif.

Pour le RBDH, le vrai défi, c’est d’aider les ménages à bas revenus à se loger de manière décente et abordable.

Ce défi exige une réelle volonté politique. Il devient urgent et fondamental :

-  de veiller à ce que les terrains publics restent aux mains du public, tout en prévoyant plus de logements sociaux locatifs et acquisitifs, dans toutes les communes bruxelloises ;

-  de mettre en place un système contraignant de loyers de référence, couplé à un encadrement des loyers sur le marché privé ;

-  de mieux cibler les publics bénéficiaires des aides à l’acquisition en particulier et de la politique du logement en général.

Tout au long de cette nouvelle législature, le RBDH suivra de près le travail du Gouvernement et du Parlement et jouera son rôle de chien de garde. Nous ferons entendre les besoins des citoyens bruxellois, nous émettrons des propositions concrètes et constructives qui permettront d’apporter de vraies solutions fondamentales. La voix du secteur associatif bruxellois méritera d’être entendue !

Plus d’infos ?

Article 23 # 57 – La politique du logement annoncée par le nouveau Gouvernement bruxellois : trop peu sociale face à une crise du logement dramatique !

Le RBDH et ses 52 associations membres se positionnent face à l’accord politique bruxellois, sur des thèmes comme la production de logements publics, l’aménagement du territoire, l’allocation-loyer encadrée, la lutte contre les logements vides et insalubres, la loi sur les baux, les aides à l’acquisition, la rénovation urbaine, l’accès à l’énergie ou la lutte contre le sans-abrisme.

Le magazine peut être commandé auprès du RBDH.

Gratuit pour les journalistes / 7€ pour le grand public.

Le magazine peut aussi être téléchargé en PDF en cliquant ICI

Contacts presse

- Werner Van Mieghem

Coordinateur du RBDH

02.502.84.63

- Ilham Bensaïd

Chargée de communication

0479.77.89.04


Qui sommes-nous ?

L’asbl Rassemblement bruxellois pour le droit à l’habitat (RBDH) est un regroupement bilingue d’une cinquantaine d’associations qui, chacune sur leurs terrains, défendent le droit à l’habitat et œuvrent pour un accès à un logement de qualité à prix abordable.

Les orientations de travail du RBDH sont définies par les préoccupations de terrain relayées par les associations-membres. Le RBDH remplit plusieurs missions :

Privilégier les échanges de pratiques

Le RBDH est un lieu d’échange, d’information et de réflexion sur l’habitat et le logement à Bruxelles. En tant que rassemblement, il cherche des solutions avec les associations actives dans le secteur et les pouvoirs publics.

Soumettre des propositions concrètes et influencer les décisions

Des groupes de travail sont régulièrement constitués afin d’approfondir des problématiques spécifiques et de lutter contre les dysfonctionnements du marché bruxellois du logement. Les propositions qui en émanent servent ensuite à faire pression sur les responsables politiques et à être rendues publiques.

Former les travailleurs sociaux

Le RBDH organise régulièrement des cycles de formations destinées aux travailleurs des associations membres, mais aussi d’autres institutions et associations.

Rendre des avis et recommandations

Le RBDH fait partie du Conseil Consultatif du Logement, et de la Commission Régionale de Développement, les organes consultatifs de la Région de Bruxelles-Capitale sur les thèmes du logement et du développement urbain.

Documents joints