Sans papier et logement : Accepter l’inacceptable

04/01/2021
Elles s’appellent Mariette, Youssra, Amal et Maryam. Elles vivent à Bruxelles depuis plusieurs années. Elles sont sans-papiers ou l’ont été à un moment donné de leur vie. Elles ont accepté de partager des fragments de leur quotidien, marqués par une très grande précarité.

Elles nous parlent en particulier de leurs lieux de vie, ceux qu’elles ont subi ou subissent encore pour ne pas se retrouver à la rue. Récits poignants de femmes, de familles, qui souffrent mais ne se résignent pas.

Nous refusons l’indifférence des élu.es à l’égard de ces milliers de personnes qui vivent, avec nous, dans cette ville, sans pouvoir prétendre aux mêmes droits, faute d’un titre de séjour reconnu. Ces témoignages s’ajoutent à beaucoup d’autres déjà qui rappellent combien il est urgent d’agir et de s’opposer à des réalités sociales et humaines inacceptables.

Lire l’analyse (partie 1)